VEF Blog

Titre du blog : Du coté de chez Halp
Auteur : halp
Date de création : 25-09-2010
 
posté le 03-10-2010 à 11:06:57

La déesse hippopotame. Elisabeth Peters. Chronique.

Elisabeth Peters.

 La déesse Hippopotame. Suite. 1996.

 4ème de couv : Voir article précédent, du 26.09.10

Ca y est, nous y voila, je referme le livre.

En tant que grande amatrice de polars contemporains, de ces enquêtes qui nous font parcourir le monde depuis notre canapé, j’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture.

L’archéologue et féministe Amelia Peabody nous raconte ses aventures incroyables en s’adressant directement à nous, le Lecteur, comme elle aime nous appeler. Cela nous place d’emblée au cœur des événements, comme si nous étions un confident passif, un passager discret de la dahabieh (le bateau sur lequel vit la famille), sur les rives du Nil.

Les recherches archéologiques forment la base de l’intrigue à laquelle viennent se mêler crimes et trafics, environnants le monde des antiquités du début du siècle.

Les différents membres de cette famille unie et cocasse, sont autant de personnages hauts en couleur, passionnés et complexes. Emerson, son époux, archéologue émérite, colosse colérique et intransigeant, aussi bien qu’amant et père tendre et dévoué, est craint et respecté de tous. Ramsès, leur fils, érudit, fougueux, et inconscient, se montre incapable de ne pas se mêler aux  mésaventures de ses parents et prend un malin plaisir à se chamailler avec Nefret, (fille adoptive d’Amelia et Emerson), belle jeune fille d’origine égyptienne, toute aussi déterminée à contribuer à protéger sa famille et à démêler les fils de l’intrigue dans laquelle ils se sont emmêlés. Tous nourris d’humour, d’intelligence et d’affection.  

Une écriture fine et juste, un récit entraînant, sans longueur, une intrigue riche et complexe qui nous laisse pris dans l’incertitude jusqu’aux dernières pages. Une famille attachante, unie, qui nous embarque dans des aventures dangereuses, loufoques, parfois terribles.

Une très agréable découverte. Je conseille à tous les amateurs et polars et/ou d’égyptologie de se plonger, au moins une fois,  dans une des aventures d’Amelia Peabody.

Pour ma part, je vais me procurer les premiers tomes et retournait avec grand plaisir, sur les rives du Nil.